La première approche

Voilà un thème que je veux développer ici depuis la création du blog, que j’ai rapidement abordé mais sans aller plus loin : la photographie ! Me voilà donc partie pour une nouvelle rubrique que j’aime déjà.

La photo ça fait un paquet d’années maintenant que ça me fait rêver. J’ai beaucoup progressé et j’ai appris toute seule. Elle me permet d’immortaliser, faire sortir le beau, créer et partager. Ça m’a pris du temps et je suis encore loin du niveau de certains mais je pense que mes photographies sont aujourd’hui de qualité. Il ne faut pas oublier qu’on apprend toujours. Je prends donc mon courage à deux mains pour vous partager des astuces pour débuter et se perfectionner en photo.

Aujourd’hui tout le monde est tenté par la photo : les appareils sur les téléphones sont de puis en plus qualitatifs, les reflex se sont démocratisés et au milieu de ça beaucoup souhaitent apprendre à photographier mais avec la simplification de tout ces outils on aurait tendance à ne pas chercher plus loin. Or avoir un reflex ne suffit pas, pour une belle photo il y a un peu de travail à faire, mais c’est plutôt facile. Allez on y va !

1. Le matériel

Justement, faut-il forcément s’offrir un reflex onéreux pour avoir une belle photo ? et bien non ! Surtout pour débuter. J’ai vu des personnes qui ont de sacrées machines, et pourtant qui me font pleurer quand je vois ce qu’ils en font. Et à l’inverse certains avec leur téléphone font des miracles.

Personnellement j’ai débuté avec le vieux compact de mon père il y a très longtemps, autant dire que la qualité était vraiment faible. Pourtant c’est là que j’ai déjà beaucoup progressé : je devais m’appliquer sur la composition, sur l’angle, sur la lumière etc (on en reparlera dans l’édition #2 de tous ces éléments) pour avoir une belle photographie puisque l’appareil, déjà pas mal pour l’époque, n’était pas une bête de course.

Aujourd’hui avec un smartphone la qualité lorsqu’on a une belle luminosité est excellente. Vous ne pourrez pas encore travailler sur les réglages, ce qui limite effectivement, mais il permettra d’exercer son oeil de photographe.

Dans le cas où l’on voudrait investir dans un appareil photo je vous conseillerai toujours de passer par un photographe (je vais personnellement chez Fox à Thann, car même si j’ai plus proche le contact passe bien) qui saura vous conseiller d’après votre utilisation si vous ne savez pas comment aiguiller votre choix. Sinon il y a deux solutions :

a. Choisir moins cher et plus petit : l’appareil photo compact.

Pour débuter c’est une super solution, par contre si l’on veut quand même une meilleur qualité qu’un smartphone il faut bien choisir l’appareil. J’avais fait l’erreur de prendre un coolpix il y a quelques années, il ne faisait clairement pas l’affaire et mon iPhone était beaucoup plus performant, grosse déception. Je n’avais plus de compact depuis longtemps mais cet été je me suis décidée à en reprendre un pour les fois où le reflex serait trop encombrant et surtout pour que mon chéri puisse aussi prendre des photos et apprendre un peu.

J’ai donc pris un Sony RX100 que je recommande les yeux fermés : le mode automatique dépanne bien pour ceux ne maitrisant pas encore les réglages, la vidéo est pas mal, mais surtout le mode manuel est bien fait. Associé à la qualité de prise de vue il est possible de bien s’amuser et sans ruiner son budget si l’on est pas sûr d’avoir l’utilité de plus gros.

b. Choisir plus cher et moins compact : le reflex

Certains choisissent les bridge, pour ma part je trouve que quitte à avoir plus cher et plus encombrant qu’un compact autant se diriger vers un boitier reflex, plus qualitatif et qui permet un large choix d’objectifs mais surtout une meilleur prise en main.

Il y a quelques années j’ai donc investi dans un Nikon D7000 avec un objectif 35mm focale fixe et un 10-24. On trouve encore mieux aujourd’hui en boitier mais pour le moment il fait l’affaire. Alors on a les team Nikon et les team Canon. Je trouve qu’ils sont au même niveau de qualité, après c’est une préférence.

Là clairement en investissant dans aussi gros il faut être sûr que la photo soit une passion, mais aussi qu’il y a une utilité à investir dans ce type d’appareil. Chacun veut aujourd’hui avoir un reflex parce que ça s’est démocratisé et que ça a la classe ces gros appareils.. mais pour s’en servir en mode automatique je n’en vois pas l’intérêt, je trouve par exemple le mode automatique du RX100 tout aussi bien. Donc lorsqu’on prend un reflex il faut se plonger dans les réglages, en priorité ouverture au moins, l’idéal étant de gérer tout en mode manuel. Pour ceux que ça intéresse j’en parlerai au fur et à mesure, on en est qu’au début 😉 mais c’est tout un travail et il faudra plusieurs essais pour le maîtriser mais une fois acquis : quel plaisir de faire ses propres réglages pour obtenir LA photographie que l’on veut.

En conclusion :

Peu importe l’appareil tant qu’il y a la motivation, on peut apprendre a son rythme avec un compact puis passer à un reflex quand on se sent plus à l’aise par exemple. Ou démarrer gros avec un reflex parce que c’est notre rêve et qu’on est motivé !

2. S’inspirer

Quel type de photo vous aimez et voudrez faire ? Portrait ? Paysage ? Architecture ? Lifestyle ? Rue ? Mode ? Macro ? Ou… Tout ça à la fois ? Tout est possible et c’est ce qui est super avec la photographie, elle permet de capturer beaucoup d’univers différents avec des possibilités infinies.

Ce qui m’a toujours fait progresser était de voir le travail d’autres photographes. Non pas pour les plagier mais pour voir en quoi leur photographies sortaient du lot : parfois c’était le cadrage, parfois le sujet, et parfois l’âme qui ressortait de l’univers du photographe. Dans tous les cas voir des photos et s’inspirer me permettait de progresser. De réfléchir à ce qui me plait dans telle ou telle création. Pour se faire rien de plus simple : pinterest tout d’abord, mais aussi le site de photographes directement, leur pages facebook, Flickr, le bouche à oreille, les expos, les amis doués,… Il faut savoir être une vrai éponge et rester ouvert aux découvertes, poser des questions.

3. Se lancer/essayer

Trouver son style est difficile et progresser/acquérir les techniques prend un peu de temps. Alors pourquoi attendre ? Le mieux est de se jeter à l’eau. Pour celà plusieurs astuces :

  • Toujours garder son appareil avec soi, ou à défaut son smartphone : parce que se dire « mince dommage que j’ai pas mon appareil photo » ça arrive très très souvent. Et qu’il est frustrant de faire face à des manqués. Avoir toujours son appareil à porté permet aussi de progresser plus vite : on aura tendance à prendre plus de photos, et donc à s’exercer.
  • Ne pas avoir peur : ni du regard des autres, ni de son propre regard, ni de la peur de l’échec. En soi en photo il n’y a pas vraiment d’échec, juste une photo. Même si elle ne correspond pas toujours à ce qui était recherché il sera possible de chercher et comprendre d’où vient « l’erreur ».
  • Changer son discours : longtemps je me suis décrédibilisée avec des « pourquoi moi je serai une bonne photographe » alors qu’on m’encourageait à continuer, alors qu’il faut se dire « et si les autres y arrivent, pourquoi pas moi ! »
  • Arrêter de réfléchir : « je commencerai demain », « j’attends telle ou telle sortie » etc. Non ! on ne réfléchis pas, on prend l’appareil en main et go !
  • Tout photographier : au départ je photographiais tout et n’importe quoi, et c’est ce qui m’a le plus aidé à comprendre ce qui faisait une belle photo, mais surtout pour travailler mes réglages. Dans ma chambre à l’époque tout y passait : bibelots, guitare, livres,… aujourd’hui je continue, parfois je prendre quelque chose en photo, juste pour le plaisir. Parfois on a pas vraiment de sujet, pourtant nous sommes entourés de plein de petits détails, il faut en tirer parti, surtout pour progresser. Un peu comme des exercices à l’école.

4. La régularité

Il n’y a pas de secret, comme je l’ai noté juste au dessus : avoir son appareil avec soi permet de prendre plus de photographies. Et c’est en s’exerçant qu’on progresse, quel que soit ce que l’on veut apprendre. Ainsi laisser son appareil au placard et ne le sortir qu’à de rares occasions ne permettra pas de beaucoup avancer.

Il faut s’habituer à l’appareil, et pratiquer-pratiquer-pratiquer pour l’avoir bien en main, pour comprendre les réglages et les effets qu’ils ont sur la photo. Ainsi si on aime photographier et que l’on veut faire de belles photos il ne faut pas se brider, il faut y aller. Même si on est parfois un peu déçu du résultat : il faut le faire avec régularité.

5. Partager

C’est le moment où il ne faut pas être timide, il faut savoir partager son travail. Cette étape peut être difficile car lorsque l’on débute on peut se sentir pas légitime, pas assez doué, ou n’importe quelle bêtise. Or les proches sont là pour ça, et souvent les remarques sont pleines de bienveillances.

Ensuite il est bien de partager ses créations sur des réseaux plus expérimentés que les proches, qui seront sans doute fiers de vous, mais qui n’auront pas l’oeil ou les conseils pour vous faire progresser. Pourquoi pas montrer vos photos à un ami passionné, à un photographe que vous rencontrez, ou à partager sur les réseaux sociaux ou plateformes dédiées ? En gros on s’ouvre au monde, parce que c’est un peu ça aussi la photographie : le partage et l’ouverture à ce qui nous entoure.

Ces conseils t’ont servi ? Tu veux en apprendre d’avantage ?
La prochaine fois on abordera un peu la technique !