Aujourd’hui j’ai une grande nouvelle. Cet article je l’ai déjà rédigé il y a plusieurs semaines mais j’ai été tellement prise dans un tourbillon de folie que comme ça arrive parfois, j’ai préféré laisser le blog entre parenthèse histoire de me concentrer sur l’essentiel. Enfin bon, tout ça pour vous dire… J’ai une grande nouvelle ! Celle d’un fou changement dans nos vies. Nous avons décidé de dire oui l’aventure. Changer de vie, sortir de notre zone de confort, et accepter de prendre des risques pour s’ouvrir au monde. Alors vu tout ce que cela implique j’avais bien envie de le partager ici : cet espace personnel qui me permet d’échanger avec vous tous, connus et inconnus, devait forcément avoir un article dédié à ce grand saut !

Tant de suspense pour vous annoncer : nous partons vivre à Londres. Wah, ça fait quelque chose que de l’écrire ici.

Je vais essayer de devancer et répondre aux questions que vous devez sans doute vous poser, ce sont celles qui reviennent le plus quand on a annoncé la nouvelle à nos proches. Bien entendu si vous en avez d’autres n’hésitez pas à les poser en commentaires ou sur les réseaux sociaux.

Je vais essayer de partager au mieux cette nouvelle vie avec vous en plus de tout ce que vous retrouvez déjà ici. Je pense que j’aurai tant à vous raconter !

Pourquoi ?

Par envie, par folie ! Je pense que ce sont les motivations principales de notre décision. Parce que mon conjoint avait l’opportunité de changer de pays grâce à son travail. Il aurait pu accepter d’autres lieux géographiques mais c’est clairement Londres qui nous faisait rêver tous les deux. Je voulais même déjà tenter l’aventure il y a cinq ans en tant que jeune fille au pair mais… je suis tombée amoureuse ! De son côté Kevin y a déjà vécu six mois pendant ses études. Nous avons de la chance car c’est vraiment une décision qui nous convient à tous les deux et prise conjointement. Une chance d’être sur la même longueur d’ondes sur un projet comme ça. Cette aventure sera un tremplin et une opportunité autant pour mon conjoint que pour moi, en pleine reconversion ! Sans parler de la chance pour Lucie de pouvoir apprendre l’Anglais à un âge où elle est en plein apprentissage de la parole.

Tu parles bien anglais ?

Je ne suis pas bilingue (pas encore) mais je suis assez débrouillarde. J’avais été étonnée, lors de notre séjour en mars, de voir que je comprenais plutôt bien et que je réussissais assez bien à dialoguer. Je cherche parfois mes mots au début le temps de m’acclimater, mais ce sont le genre de choses qui viennent rapidement en immersion dans un pays ! Donc je ne suis vraiment pas inquiète.

Tu vas faire quoi là bas ?

Si vous avez suivi je suis actuellement en formation à distance pour une reconversion en développement web. Notre départ approchant, j’ai donc suspendu mon parcours pour car j’avais bien assez à préparer. Je reprendrai les cours une fois installés cet été, puis je chercherai simplement un travail. Bref tout devrait bien se goupiller pour que je puisse profiter professionnellement de ce grand changement !

Tu vas faire quoi de tes ruches ?

Ah mes petites abeilles… je les emmènerai bien dans ma valise ! Mais ça sera un peu compliqué. Du coup je vais m’en occuper jusqu’à mon départ, ensuite je les mettrai chez ma maman, et je rentrerai pour la récolte et traitements fin de la saison. Et m’en occuper à chaque fois que je viendrai. Si tout se passe bien de l’autre côté de la manche je vais essayer de trouver un syndicat apicole là bas pour la saison prochaine, au moins pour pouvoir visiter d’autres ruches et me perfectionner. Mais une chose est sure c’est que cette passion est trop grande pour moi pour l’abandonner.

Vous allez faire quoi de votre appartement ?

Nous avons vendu notre douillet nid d’amour. Ça a été une étape difficile sentimentalement mais une charge en moins à gérer pour notre départ. Ce lieu restera toujours spécial pour moi : celui où notre fille est arrivée, notre premier vrai chez nous, l’endroit où je me suis sentie si bien et où notre amour a grandit. Alors j’ai eu un petit pincement au cœur, mais dans la vie il faut avancer et plein d’autre bonheurs nous attendent !

Vous emmenez vos chats ?

Non mais quelle question ! Bien sûr que oui 😉 ! Ces chats sont comme nos bébés, et on abandonne pas ses bébés. La seule difficulté c’est que pour l’entrée en Angleterre les chats ne sont pas acceptés en cabine, uniquement en soute, ce qui est hors de question pour nous. Nous irons donc en voiture pour les emmener avec nous, le trajet sera long avec les deux chats mais on va faire au mieux pour les mettre dans de bonnes conditions.

Et le Brexit alors ?

LA grande question qui intéresse tout le monde.

Et bien nous seront arrivés et installés avant le Brexit même en cas de « no deal » du coup au niveau légal il n’y aura à priori pas de soucis, juste de l’administratif.

Au niveau économique nous faisons parti des optimistes (ou opportunistes si vous préférez voir cela comme ça) qui pensons qu’il y a toujours une place à se faire, d’autant plus quand tout le monde est sceptique et que des places se libèrent. Puis bon, nous ne pensons pas que l’Angleterre se transformera en zone sinistrée aussi rapidement. Et dans le pire des cas on peut toujours rentrer.

Dire oui à l’aventure

Je crois que ce qui a pesé, au moment où il a fallu rendre notre décision finale, c’est bien cette envie d’aventure et d’inconnu ! Nous voulons vivre intensément et accepter les opportunités que nous offre la vie… quitte à nous planter ! Forcément on a un peu de stress, il faut dire qu’on est déjà si heureux ici, alors on se dit, pourquoi bouger ? Pourquoi prendre des risques ? Ici nous avons décidé de jouer la carte de la folie pour collectionner les moments et ne jamais, jamais avoir de regrets ! Doit on toujours vivre dans la crainte ? Et puis quand on est entouré des deux amours de notre vie, qu’est ce qu’on risque réellement ?

As tu déjà changé de vie et fait quelque chose de fou ?