Difficile de trouver du temps ces derniers mois mais j’essaie tout de même de garder un peu de temps pour la lecture. J’ai ma pile à lire qui commence à exploser mais avec l’arrivée de l’été je pense réussir à y consacrer plus de temps, à mon grand bonheur. Nous voici donc partis pour une nouvelle édition du coin lecture, une catégorie que j’aime beaucoup pour faire le point sur mes lectures et y réfléchir un peu plus que si je les rangeais simplement dans la bibliothèque pour les oublier tout en les partageant avec vous. En ce moment je publies un peu moins ici, ça va bientôt changer, j’ai eu pas mal de choses avec des changements à prévoir (je vous en parlerai bientôt) qui m’ont ralenties mais je réussis de nouveau à trouver du temps pour lire et j’espère aussi, revenir plus souvent ici !

 

4ème de couverture

Quand son mariage et sa petite entreprise font naufrage, Polly quitte Plymouth et trouve refuge dans un petit port tranquille d’une île des Cornouailles. Quoi de mieux qu’un village de quelques âmes battu par les vents pour réfléchir et repartir à zéro ? Seule dans une boutique laissée à l’abandon, Polly se consacre à son plaisir favori : préparer du pain. Petit à petit, de rencontres farfelues – avec un bébé macareux blessé, un apiculteur dilettante, des marins gourmands – en petits bonheurs partagés, ce qui n’était qu’un break semble annoncer le début d’une nouvelle vie…

Généralités

Nom du livre : La Petite Boulangerie du bout du monde

Parution : 2014

Nombre de pages : 494

Auteur : Jenny Colgan

Mon Avis

Voilà un roman léger que je recommande tout particulièrement pour cet été. Un livre qui parle de nouveau départ et de bord de mer. Le ton est très simple, l’histoire pas beaucoup plus compliqué, mais on s’attache vite aux personnages et on se laisse transporter par sa fraîcheur. C’est un livre passe partout, rapide, mais qui nous laisse avec un sourire aux lèvres. Ceux qui aiment l’océan et ses caprices vont l’aimer, en tout cas ça a été mon cas. J’ai vu qu’il y avait une suite et j’ai hâte de retrouver Polly et son île. On a presque envie de prendre la voiture et vivre sur une île aussi petite, aussi reculée. Ce côté authentique m’a beaucoup plu. On y parle bien entendu de boulangerie également, ça nous donne de l’eau a la bouche et j’ai été agréablement surprise lorsque j’ai retrouvé les recettes qu’on nous décrit avant tant de gourmandise à la fin du livre que j’ai bien envie d’en tester !

4ème de couverture

Imaginez : vous êtes au bord du précipice. A l’instant fatidique, un homme vous sauve la vie. En échange : votre engagement à faire tout ce qu’il vous demandera. Vous acceptez et vous voilà embarqué dans un incroyable voyage où tout semble vous échapper. Plus qu’un roman, une réflexion sur soi-même qui nous invite à prendre notre destin en main.

Généralités

Nom du livre : Les dieux voyagent toujours incognito

Parution : 2010

Nombre de pages : 475

Auteur : Laurent Gounelle

Mon Avis

Mon meilleur copain m’a souvent parlé de Laurent Gounelle et il fallait bien m’y mettre ! J’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce roman. C’est un livre plein de sagesse mais sans la prétention de donner des leçons. On prends le temps de la réflexion, les phrases sont justes et percutantes au point où j’aurai pu en surligner un paquet. C’est presque un livre de coaching personnel si on se donne la chance de le lire avec l’esprit ouvert. Sauf qu’on est bien dans un roman, une fiction, qui en même temps nous divertis et nous évade.

On suit une aventure un peu loufoque, avec cet homme qui se laisse contrôler par un parfait inconnu. Qui est ce mystérieux personnage et pourquoi fait-il ça ? On pense bien qu’il ne lui veut pas du mal, mais justement, que veut-il ? Nous n’en savons rien jusqu’à la toute fin, pourtant on s’attache à ce vieux sage qui torture un peu le personnage principal tout en lui permettant d’avancer. Il nous aide à nous poser les bonnes questions, à regarder notre vie et qui nous sommes. Quelles sont nos peurs, nos envies, et comment les dépasser ou les atteindre. Il nous donne des outils mais surtout il nous donne envie de nous dépasser, d’être le meilleur de nous même, pour nous mêmes. Devenir celui que nous désirons, oser être nous. A travers l’échange de ces deux personnages, les épreuves auxquelles Alan devra faire fasse, nous grandissons nous aussi.

C’est donc un joli coup de coeur pour moi, accessible car l’histoire coule toute seule et se lit très facilement. On accroche a l’intrigue, aux personnages, et on a du mal s’en défaire, même à la fin, c’est le type de roman qui reste encore quelques jours en tête.

4ème de couverture

Lena a découvert avec Alex ce sentiment interdit qu’est l’amour. Ensemble ils se sont enfuis, déterminés à gagner la Nature pour vivre leur passion. Mais seule Lena est parvenue à franchir la frontière. Sans savoir si Alex est encore vivant. Aujourd’hui Lena a rejoint la résistance. Elle se voit confier une mission qui pourrait bien lui coûter la vie. Quand une nouvelle rencontre remet en question tous ses principes. Se battre pour avoir le droit d’aimer : cela a-t-il vraiment un sens ?

Généralités

Nom du livre : Delirium – livre 2

Parution : 2012

Nombre de pages : 375

Auteur : Lauren Oliver

Mon Avis

J’avais déjà eu une bonne surprise avec le tome 1, on est sur la même lancée. Il s’agit d’un roman très facile, ado, mais qui permet de se divertir sans trop réfléchir mais en évoluant tout de même dans un univers travaillé. Un peu comme une sucrerie, on le mange vite, c’est assez facile et nous fait plaisir. L’histoire est simple, elle se lit plutôt rapidement, mais on se laisse emporter et on y plonge très rapidement.

Ce tome est très différent du premier ; dans celui ci nous découvrions un monde différent, ses règles, ses problèmes, ses protagonistes et l’histoire était ainsi très vaste. Ici nous sommes maintenant plongé dans cet univers, on en connait les enjeux et nous nous retrouvons vite au coeur des événements. Le livre se découpe en deux parties, tout d’abord nous découvrons en même temps que Lena la nature, ce monde en dehors de la ville et des règles qu’elle a du suivre toute sa vie. La nature, sauvage, dangereuse, avec comme principal enjeu : la survie. C’est une partie que j’ai beaucoup apprécié, elle parle de la différence entre ces deux mondes qui sont pourtant l’un a côté de l’autre géographiquement, mais que tout oppose. Pour la seconde partie nous nous retrouvons au coeur de la résistance, avec une mission qui la mène a courir des risques, tester ses capacités et la mettre en péril. Un thème classique dans ce genre de roman, mais que j’ai tout autant aimé lire. Ce tome deux était donc très sympa, soulevant lui même son lot de questions, on a hâte de lire la suite pour savoir comment cette situation entre un monde totalement contrôlé et un monde sauvage va bien pouvoir finir. On espère bien, comme tout les romans du type, mais on se laisse prendre au jeu et on aimerait bien savoir comment.

4ème de couverture

Comment préserver votre force vitale grâce à une bonne hygiène de vie ? Quelles cures suivre et à quel moment ? Quels aliments privilégier ? Comment bien éliminer et être au top de votre forme ?

Généralités

Nom du livre : Mes astuces et conseils de Nathuropathe

Parution : 2015

Nombre de pages : 143

Auteur : Alessandra Moro Buronzo

Mon Avis

Pas un roman mais un livre bien être pour une fois, je m’intéresse de plus en plus à la naturopathie et il y a beaucoup de bonnes choses et pratiques à en retenir. C’est le premier concernant la naturopathie que j’ai lu donc je ne vais pas pouvoir comparer mais je le trouve vraiment sympa et je le recommande. Il aborde les sujets par thèmes, jongle entre les connaissances globales et élémentaires, et les petites recettes adaptés à un besoin plus concrètes. Entre cures saisonnières, hygiène de vie et plantes, j’ai été conquise et il répond parfaitement à mes envies et le mode de vie que j’essaie d’adopter. Rapide et court il n’est pas non plus assommant. Je pense qu’il s’agit d’un bon livre pour commencer à s’intéresser un peu plus profondément au thème très vaste qu’est la naturopathie et m’a donné envie d’aller plus loin.

Quelles sont tes dernières lectures ?