Le mois dernier, j’avais profité du jeudi de l’Ascension pour faire le pont, parce qu’avoir un long week-end de 4 jours, ça fait toujours plaisir ! En Alsace, nous avons eu droit à de belles journées ensoleillées, surtout le vendredi, durant lequel je me suis surprise à faire une sieste en plein après-midi.

Depuis toujours pour moi, la sieste rime avec temps perdu. Certes, il y a aussi la nuit pendant laquelle je ne suis pas spécialement productive, mais elle est essentielle pour recharger correctement les batteries, impossible de l’éviter. Alors que la sieste, franchement, je m’en suis toujours passée sans problème.

Sauf que ça, c’était avant. Il faut savoir que j’avais passé la journée entière à jardiner sur ma terrasse exposée au soleil. Une fois fini, je positionne les bacs de plantes de parts et d’autres, et je sors mon grand pouf d’extérieur afin de vérifier l’aménagement de la terrasse. C’est franchement pas mal.

Allez, je décide de tester le pouf. Le temps est merveilleux. La chaleur du soleil et le fond de l’air sont super agréables, pas trop chaud comme certaines jours en plein été. Je me laisse bercer par les sifflements des oiseaux et l’écoulement de l’eau depuis l’étang du voisin. Et sans me rendre compte de rien, je m’endors… combien de temps ? 10 minutes ? 30 minutes ? Aucune idée ! Mais en tout cas, ça m’a fait un bien fou !

Alors que je me serai de toutes manières affalée sur le canapé, même avec l’objectif de vouloir travailler, je n’aurai sûrement pas été très productive. Finalement, cette courte sieste a permis de recharger mes batteries. Oui, j’admets que les siestes ne sont pas réservées qu’aux paresseux.

Mes nuits durent 6-7h en semaine et 8-9h en weekend, elles ne sont pas spécialement agitées mais ces derniers temps je ressens le besoin de me reposer. A l’occasion je testerai sûrement la dernière trouvaille de Camille. J’ai donc recommencé (volontairement cette fois-ci) à faire des micros siestes de temps à autre lorsque je me suis sentie un peu fatiguée…

Chat sieste welive webzineIl paraît que les chats dorment 18h par jour, la sieste ça les connaît ! Mes deux fripouilles, Aragorn et Chataîgne peuvent en témoigner.

Pour une bonne sieste il faut choisir le bon moment, le but étant de faire une pause au milieu de la journée. Je pensais que la plus grande difficulté serait de ne pas pouvoir m’endormir rapidement, mais il suffit d’attendre qu’un moment de faiblesse arrive, le petit bâillement qui me fera fermer les yeux. Comme par exemple après un lourd repas de midi.

Il faut ensuite bien définir les conditions, le but n’étant pas de faire une sieste de 6h et de me retrouver dans un sommeil trop profond au risque de me réveiller de très mauvaise humeur. Pour cela, on évite d’aller s’allonger dans son lit et de s’enfermer dans le noir complet. Il vaut mieux privilégier un environnement calme, loin du bruit avec une lumière tamisée. L’endroit idéal pour moi reste le canapé, surtout dans le cas où je n’ai pas encore de bambins qui chahutent juste à côté. Ou bien à nouveau sur ma terrasse dans un coin ombragé.

A chacun de choisir sa position relaxante pour optimiser son confort, tout en portant une tenue adéquate comme un large pantalon. Personnellement j’ai besoin d’une petite couverture même s’il fait 30°C, simplement pour m’apporter un sentiment de réconfort et de sécurité. Pour ça, j’ai toujours un plaid à portée de main. Et une fois qu’on est bien installé ? On se positionne tranquillement, on décontracte tous les muscles de son corps, on ralentit sa respiration, on se détache totalement de ses pensées… et c’est parti pour 30 minutes de sieste à rêver, ou tout simplement se relaxer.

Et toi, tu fais quoi pour recharger les batteries ?