J’aime toujours prendre mes vacances en août, si possible tout à la fin. Ce petit plaisir de programmer les vacances durant l’été. Les prendre en juillet me réprime un peu, quand on reprend les autres partent, il continue à faire beau trop longtemps mais on a passé notre tour, ça fini trop tôt. Cette année nous avons eu la chance de les avoir comme je l’aime, les deux dernières semaines du mois d’août. Deux semaines, une troisième n’aurait pas été de refus, mais pas indispensable. J’ai réussi à couper comme jamais. On a fait 1000 choses qu’on aime. J’exagère à peine, petites ou grandes, nos occupations ont été un vent de fraicheur. Bref je n’ai jamais été sur un aussi doux nuage que durant ces deux semaines de vacances.

N’ayant « que » deux semaines nous voulions faire des choses dont nous l’avions pas l’habitude en routine de travail. Déjà au quotidien, nous ne nous sommes déplacés presque qu’en vélo (sauf plus longues distances). C’est déjà le cas pour moi mais très peu à deux et encore moins tous les jours pour se balader. Nous avons quelque fois déjeuner en terrasse au centre ville de Mulhouse et les autres fois nous partions en footing et prenions du pain sur le retour. Quel plaisir de se sentir aussi libre, prendre du temps à deux, faire nos loisirs ! Bien sûr on a aussi fait quelques activités qui sortent de l’ordinaire et que nous n’avons pas l’habitude de faire au quotidien !

On a donc passé la première semaine chez nous, en Alsace, c’est cette première partie que je présente aujourd’hui. Pour la seconde semaine, la plus dingue, ça sera pour le prochain post… Direction l’Île d’Oléron !

Avec la petite vidéo qui va avec dont le montage m’a permis de replonger dedans et qui te permettra d’en avoir un petit goût… Ah les vacances… C’est déjà fini depuis 10 jours et pourtant… J’en sens encore l’air !

Se baigner dans le Rhin : le Rheinschwimmen de Bâle

Nous avons vraiment profité de cette semaine dans notre région pour faire toutes ces choses mises en attente depuis trop longtemps décidément. J’en avais entendu parlé il y a 6 ans et pourtant chaque année je loupais le coche : la descente du Rhin à la nage côté Bâlois.

Ce qui est rigolo c’est que là où c’est interdit en France et que chaque événement a son lot de certificats-médicaux-autorisations-barrières-limitations-et-j-en-passe, à Bâle tu te ramène avec ton maillot, ils vendent pour ceux qui veulent des super sacs étanches pour mettre des affaires dedans et qui peut servir de flotteur, et c’est parti ! Quelques postes de secours bien entendu sur les côtés et à l’arrivée. Mais ils partent sans doute du principe que chacun est maître de ses choix et que ceux qui décident d’aller dans l’eau savent nager. Et tu sais quoi ? Bien tout ça se passe à merveille d’un point de vue organisationnel ! J’ai apprécié cette simplicité.

La descente en elle même. Que dire de plus que : génial ! J’espère ne plus la rater car ça a été un pur moment de plaisir. Avec le sac hermétique pas besoin de forcer, on se laisse porter par le courant qui mine de rien est puissant et attention à ne pas cogner les bouées de signalisations ! On a l’impression d’avancer à une vitesse plutôt lente mais lorsqu’arrive des objets statiques comme les bouées ou que l’on regarde la berge on se rend compte comme le courant est puissant. Pour couronner le tout le temps était magnifique et surtout l’eau était à une température très agréable. J’avoue avoir été un peu « refroidie » en y rentrant mais passé pas plus de 10secondes c’est un régal…

Reinschwimmen

Et oui, la photo a une date moche, pas à jour en plus, je m’en excuse mais nous nous servions de cette caméra pour la première fois 🙂

Pique-nique au Lac de Kruth

Voilà des années que je n’y étais pas ! La dernière fois je faisais encore de la compétition puisque nous y étions allés avec l’équipe de natation. Soit il y a plus de… 10ans ! Oh mon dieu, c’est plus dur à écrire que je ne le pensais !

Il s’agit pourtant d’un lac magnifique et relativement proche de Mulhouse. On a profité du  jour férié pour y aller avec Laurianne et mon frère histoire d’y passer un bon après midi entre soleil, eau et détente. Ce fut vraiment une superbe après midi. On a un peu fait nos froussards avec l’eau qui n’était pas très chaude mais on y est allé quand même !

On a eu une chance dingue avec le temps. Même s’il fait beau en plaine, la vallée a tendance a être plus capricieuse et le temps très changeant. Il a fait très beau sans avoir de chaleur écrasante et il a commencé à pleuvoir au moment où nous avons levé le camp. Le destin… Nous avons trouvé une jolie petite plage protégée par des arbres avec un accès au lac et pas trop de cailloux pour poser nos affaires et la nappe. Il y avait de gros rochers sur lesquels s’asseoir et observer le paysage, lire ou… dormir ! On le constate notamment avec Laurianne qui pose comme un cowboy sur le rocher 😉

Biensûr, comme d’habitude, j’ai fait beaucoup trop à manger, on aurait pu être le double qu’on ne serait pas morts de faim. Mais ça n’est pas grave, les restes ont servi le lendemain. Pour ce pique-nique j’ai voulu qu’il soit autant que possible zéro déchets. J’ai notamment fait ma propre citronnade, nous avons pris des fruits frais du maraîcher, tout était fait maison sauf un paquet de chips, j’avoue. Conclusion, le repas a été presque sans aucun déchet, challenge accompled !

DSC_1352 DSC_1399 IMG_4576 DSC_1507

Parc de Wesserling

Assez proche de chez nous aussi et pourtant je n’y suis jamais allée ! La faute au « ah faut qu’on y aille une fois » et puis ça nous sort de la tête, on a des choses tous les week-end, on oublie. Tout ça un peu à l’infini. Mais cette fois-ci ça y est ! Et maintenant je me demande seulement : comment avoir raté ça durant 24ans ?! Pour avoir visité plusieurs parcs il s’agit vraiment de celui qui m’a le plus charmé. Exit les jardins tout carrés, sans âme et au millimètre. Ici il y a de la vie, de la nature. Les salades et les bouquets de persils forment des dessins au sol, on peut même en acheter !

Il est possible de ramener le casse croûte comme on l’a fait (un bon sandwich houmous, avocat, tomate, salade, mozza… Miam) mais ils proposent également un snack le midi et tartes flambées le soir.

Le thème du parc et du musée pour cette saison ? A pic : Jules Verne, alors juste que je viens de recevoir 20 milles lieues sous les mers… Pour ceux qui ne l’ont jamais fait je recommande également la visite du musée mais aussi de la grande chaufferie. Nous avons eu la chance de la visiter d’en haut et de descendre. C’est carrément haut si on a le vertige mais c’est très intéressant. Pour finir la balade ? Le sentier pieds-nus, qui vaut le détour et qui promet fous rires !

DSC_1253 DSC_1254 DSC_1284 DSC_1288 DSC_1290 DSC_1299 DSC_1314 DSC_1303 DSC_1327

L’une de ces activités te donne envie ? Comment as-tu passé tes vacances ?