J’avais prévenu que j’allais commencer à parler des plantes que j’ai chez moi, chose promise chose due avec la création d’une nouvelle catégorie ! Depuis quelques mois j’ai une Piléa à la maison, ma belle mère m’a empoté un rejet et je la regarde pousser chaque jour sur le rebord de la fenêtre de ma cuisine.

Cette plante je l’adore parce qu’elle est vraiment particulière. Ses petites soucoupes ont un côté très délicat. Elle a besoin qu’on prenne soin d’elle : il lui faut une exposition lumineuse mais pas en direct avec le soleil, il lui faut de l’eau mais pas trop. Le mieux est de l’arroser un peu (l’équivalent d’un ou deux bouchons) tous les deux ou trois jours. Il faut penser à la tourner régulièrement si tu veux qu’elle pousse bien droit, après certains la laissent aussi plus sauvages et tordue ! Lorsqu’elle pousse et devient plus grande elle perds régulièrement les feuilles du bas de façon à créer le tronc, donc pas d’affolement tant que ce sont les feuilles du bas et de manière régulière rien d’inquiétant.

Je savais qu’il s’agissait d’une plante qui avait tendance à faire des rejets mais j’ai été étonnée de la vitesse et du nombre de ces petits nouveaux qui se sont formés sur les côtés du pot. Elle grandit, elle s’épanoui et c’est un vrai plaisir de la voir ainsi.

Ainsi j’ai offert le premier rejet à ma maman après l’avoir fait prendre. Voici les étapes super faciles pour le faire chez vous si vous avez la chance d’en avoir ou si vous avez un proche qui peut vous en faire une :

Il faut attendre que le rejet commence à se développer et qu’il ai plusieurs feuilles et le couper en gardant un peu de la racine, pour cela il suffit de repousser un peu la terre.

Ensuite avant de l’empoter il faut lui faire des racines. Il suffit simplement de la mettre dans de l’eau, de façon à ce que les feuilles ne touchent pas et que seul la racine soit immergée. Pour se faire j’ai utilisé un shooter qui avait pile la bonne taille mais le contenant importe peu.

En quelques jours les racines blanches commencent à apparaître. J’ai rempoté celle ci au bout de deux semaines seulement parce que niveau timing pour le cadeau j’étais serré, mais tu peux la laisser beaucoup plus longtemps de façon à la rendre plus robuste. Même si les deux semaines ont largement suffit et qu’elle se porte comme un charme.

Ensuite trouver un beau pot, ici j’en ai trouvé un pas trop grand pour qu’elle ne paraisse pas trop rikiki et la planter avec du terreau universel.
TADAAAAAAM !

Te voilà avec une deuxième petite Piléa, d’ailleurs j’ai encore trois rejets dont je dois m’occuper, je suis si contente !