Il y a deux semaines un ami m’a contacté pour me demander de lui rendre un service : me servir de ma « belle écriture » pour lui « calligraphier » un poème – Camélia et Pâquerette. Pfoua! Tout d’abord je n’ai jamais vraiment fait de calligraphie. Mais ça fait partie des domaines qui m’intéressent et dans lesquels j’ai déjà fait quelques essais et expériences homemade juste pour le fun. Le genre de chose que je n’ai plus fait depuis longtemps. Trop longtemps. Et c’est là que j’en ai pris conscience. Défis relevé. J’ai même acheté une plume à réserve d’encre afin de m’y mettre plus souvent et sans contrainte pour reprendre du poil de la bête.

Depuis combien de temps n’ais-je pas tenu une plume, un crayon ou un pinceau ? Juste pour le plaisir, savourant ces créations et essais souvent ratés mais amusant et ludiques ? Depuis combien de temps je ne « prends plus le temps de m’égarer » en dehors d’internet ? Un instant d’ennui et le doigt effleure l’écran pour le déverrouiller et actualiser pour la trentième fois (au moins ?) les différents flux d’actualité ne pas avoir grand chose de plus qui y apparaisse… Mais ça occupe, ça fait passer le temps, sans qu’on y réfléchisse à ce temps qui passe.

Attention, je ne pense pas être une lobotomisée ou accro aux écrans. C’est bien pour ça que je ne veux plus avoir de télévision depuis plusieurs années. Par contre, malgré mon amour pour la technologie et le numérique j’y perds comme beaucoup trop de temps par réflexe et habitude lorsque j’ai du temps à tuer.

C’est bien-sur un plaisir de retomber de temps en temps une heure dans un jeu vidéo, mon péché mignon une fois par semaine, écrire des articles pour notre blog, naviguer sur mes sites & blogs chouchous ou encore s’inspirer sur Pinterest. Je ne suis pas de ceux qui disent que le numérique n’est pas réel mais totalement virtuel et aliéné. Pour moi internet est une autre manière d’apprendre, d’échanger, de découvrir et de communiquer.

Le tout est de rester raisonnable et d’arrêter cette tentation de rafraîchir les mêmes pages ou s’égarer dans les méandres d’internet plusieurs heures par jour et ne pas penser à appuyer sur le bouton OFF lorsqu’on a vu ce qu’on y cherchait, prendre place ailleurs et faire autre chose, profiter de l’instant présent et faire mille autres choses.DSC_8235

Le choc de la prise de conscience a déjà été efficace. Je me dégage déjà plus de temps pour lire depuis quelques mois et maintenant également dans les transports en communs pour aller travailler au lieu de checker mon flux Instagram. Mais aussi à la maison de manière générale puis en me fixant un jour par semaine -le mardi car c’est le seul jour où je finis à 18h et pas plus tard de manière assurée- totalement déconnecté, injoignable, off, fini, over, down, pour un peu souffler de ces distractions constantes et ces notifications qui attirent à tout bout de champ l’attention. Le téléphone reste tout de même allumé la journée pour être joignable par mon chéri tout de même. Le soir venu, tout éteint ! Libre de toute contrainte. Moi, injoignable toute une soirée ?! On dirait bien que oui, et quelle paix !DSC_8211DSC_8242
DSC_8324

Ainsi j’ai pris le temps hier de marcher plus lentement pour rentrer, juste à pied, sans tram ni vélo. Sentir le soleil me recharger les batteries et le vent léger chatouiller mes cheveux. J’ai pris le temps comme souvent de cuisiner, mais sans mettre Spotify sur le téléphone posé sur le plan de travail, mais en lançant un vinyle à fond et prenant l’apéro avec mon chéri. J’ai réfléchir à la conception d’une presse pour réaliser un herbier, j’ai sorti la plume pour écrire des phrases et citations qui me touchent sur papier et j’ai pris le temps de lire tranquillement sans répondre aux appels de l’écran de mon téléphone qui s’allume à chaque notification puisqu’il était éteint.

Bref, pour ce premier mardi déconnecté, en juste quelques heures entre le travail et le dodo j’ai eu l’impression d’avoirune journée entière rien que pour moi.

Je ne voudrai pas le moins de monde finir coupée d’internet, de ses réseaux, du blog -les mardi je les programmerai donc à l’avance ;)-, et de toutes les belles choses qu’on peut y trouver. Mais prendre le temps parfois pour juste vivre, c’est vraiment bien. Essentiel je dirais même. A refaire chaque semaine je pense. Mes MARDI DÉCONNECTÉS <3

Comment passes-tu tes moments déconnectés ? Comment trouves-tu ton juste équilibre ?