L’été est déjà entamé, je commence à trépigner d’impatience à l’idée des vacances qui arrivent. Encore un peu plus de deux semaines, vous savez quand c’est à la fois super loin et super proche ? Voilà un peu ce que je ressens en attendant ces trois semaines de vacances. Alors en attendant je profite du peu de temps libre pour programmes ces trois semaines pour nous mais aussi pour profiter déjà de l’été.

Pour l’occasion j’ai eu envie aujourd’hui de me replonger dans mes trésors : les coquillages ramassés au gré des marées durant nos dernières vacances à l’Île d’Oléron. C’est d’ailleurs là bas, dans le mobile-home de mes grands parents, que nous retournerons passer une semaine. Si c’est pas génial!

Ces petits coquillages, délicats, colorés, variés, m’inspirent beaucoup. Des restes de l’océan emportés avec nous. L’océan, immense et sauvage, qui nous laisse entrevoir ses trésors en nous envoyant des miettes… Des coquillages.

On arrête le temps, on admire, on joue. Un mandala en coquillage, rien de plus symbolique pour illustrer le temps qui passe, et l’éternité de l’instant.

Et parce que j’aime pendant l’été ces petits bouts d’instant sauvages, j’aime m’en servir et les porter.

Voici donc deux idées, des plus basiques je le conçois, pour porter ces coquillages en bijoux. Mais parfois les choses les plus simples sont les meilleures.

Le pendentif

La plupart des coquillages que rejettent l’océan sont cassés, abîmés. Je ne les trouve que plus jolis, ils semblent plus anciens, presque des fossiles d’êtres imaginaires. Lorsqu’ils sont cassés il n’y a rien de plus simple que de se confectionner un collier qui fait l’été : une joli ficelle, ici trouvée dans le petit atelier du mobile-home, un coquillage qui a minimum un trou, voir plus. Et le tour est joué. On l’enfile dedans et on fait un petit noeud pour retenir le tout. Ne reste plus qu’à savourer le soleil qui réchauffe la peau et la brise qui apporte sa fraîcheur. L’été simple et parfait.

Le bracelet

Il y a quelques années était la mode des shamballa et c’est là que j’ai appris a réaliser des bracelets en macramé à lien coulissant. J’avais à l’époque suivi un atelier mais youtube a son lot bien fournis de tutos. Celui ci a été fait l’été dernier mais je compte en faire un nouveau car le fil commence à s’user (trop porté ? ;)) L’idée ? Remplacer les perles par des grains de café, ou tout autre coquillage de ton choix. Pour réaliser les trous et faire passer le fil dans ces petites beauté j’ai pris une épingle à couture et un petit marteau, rien de plus facile.

Parfois il n’y a pas besoin d’or ou d’artifices et les plus belles choses que l’on puisse porter sont celles emprunts de souvenirs.