Voilà un an je recevais un terrarium pour noël de la part de Kevin. J’étais ravie, il était super beau. Sauf que j’ai eu beaucoup de mal à l’apprivoiser, trouver le bon emplacement : pas de soleil direct mais avec assez de lumière. J’ai bien failli le perdre deux fois. La première le petit arbre était presque à nu : trop de soleil. La seconde fois les feuilles moisissaient et on a même eu droit à un champignon pour notre plus grand étonnement : manque de lumière. Bref, j’étais un peu désespérée, notre appartement n’offrant pas mille possibilités, mais j’ai fini par trouver ! Depuis il faut l’avouer il est juste magnifique, l’arbre a repris énormément de feuilles et même la mousse à poussé.

Alors voilà, comment mes aventures terrarium ont commencés. Je suis tombée amoureuse du principe, j’ai tout donné, et j’ai réussi à ne pas tuer celui qu’on m’avait offert, alors bon je me suis dit, à mon tour ! J’ai eu beaucoup de chance car en plus @laurianne_cooking m’a offert un livre sur les terrariums que j’avais en vue depuis un moment.

Ma plus grande difficulté au départ a été de trouver les bons récipients. J’ai eu beaucoup de mal à trouver de la verrerie fermée dans le coin. J’en ai fait quelques uns avec des pots Ikea, pas mal mais légèrement petits et là je viens de tomber sur une énorme bonbonnière maison du monde dont je suis franchement fan et qui a une taille vraiment sympa. Entre temps j’ai vu qu’à Ma Jardinerie pas loin de chez moi ils en proposent avec des bouchons en liège, à tester !

Pour réaliser un terrarium il vous faudra :
  • un bocal en verre transparent
    (il est important que le verre ne soit pas fumé pour laisser passer la lumière. Il faut également enlever le joint s’il y en a un car il doit être refermé mais pas hermétique. C’est pour ça qu’on retrouve souvent du liège, respirant, mais un couvercle en verre convient également s’il n’a pas de joint)
  • 1 portion de terreau universel (+optionnel : mélanger une poignée de terreau pour plante grasse)
  • 1 portion de drainant, j’utilise du pouzzolane comme recommandé dans le livre que j’ai reçu
  • 1/2 portion d’eau
    NB : Je préfère vous donner une mesure en portions car je vous recommande d’adapter à votre contenant tout simplement ! Prenez une tasse ou un verre et respectez les proportions en adaptant selon vos besoins.

  • une piléa
  • une plante secondaire de votre choix, optionnel
    (à demander conseil en jardinerie si vous avez un doute sur la variété)
  • de la mousse végétale
    (on est tenté d’en prendre en forêt, attention aux autorisations, si vous avez un doute demandez aux brigades vertes, sinon on en trouve très bien en jardinerie. Ici la mousse vient de Ma Jardinerie mais les précédents j’avais pris la mousse sur terrain privé donc pas de soucis légal)
  • du sable ou gravier fin pour la déco et les strates
  • quelques galets
Marche à suivre :
  • Nettoyer le bocal
  • Verser le drainant au fond du bocal en prenant soin de ne pas rayer le verre
  • Sur les côtés décorer de graviers ou sable pour créer les strates. N’hésitez pas à jouer sur les couleurs et les contrastes !
  • Ajouter le terreau
  • Placer la mousse, la petite plante secondaire, puis la piléa
  • Ajouter les décorations en équilibrant selon les envies : graviers et galets ou autres
  • Arroser délicatement. Ici j’utilise une pipette pour répartir l’eau sans abîmer la création.

S’amuser et créer

Ce que j’aime dans la création de ces terrariums c’est qu’aucun ne se ressemble. J’en ai fait un pour ma salle de bain par exemple assez petit avec uniquement de la mousse en décoration, j’aime beaucoup sa simplicité ! A côté de ça j’en ai fait d’autres en mettant en avant de beaux galets, créant des petits chemins en gravier,… Les possibilités sont sans limite ! Ici vous en voyez un où j’ai volontairement laissé une coquille d’escargot qui se trouvait dans la mousse, un autre j’ai rajouté un coquillage en clin d’oeil pour ma maman. J’ai même pour objectif d’en faire un avec du bois et des miniatures de dinosaure pour la chambre de Lucie. L’idée est de créer un vrai monde sous cloche. A vous de vous amuser !

Retours : pour l’instant j’ai fait plusieurs terrariums offerts à des proches il y a plusieurs mois, et j’ai le plaisir de vous dire qu’ils sont toujours en vie ! Il y a juste une plante secondaire qui n’a pas tenu, peut être mal sélectionnée, mais je vais lui remplacer. Par contre dans chacun la mousse et la piléa tiennent correctement le coup et j’ai même une amie dont la piléa grandit énormément. Dans ces cas là pincez le bout pour limiter la croissance à votre récipient ! A priori un ajout d’eau par an semble suffisant, je pense que là encore il faut un peu se faire confiance et évaluer et surveiller l’évolution du terrarium, de la condensation etc. Pour l’instant je n’en ai ajouté à aucun des miens.

N’hésitez pas à partager vos créations sur IG en m’identifiant

@welive-ecofiendly