L’éveil de l’enfant commence dès sa naissance. A peine arrivé au monde il découvre chaque chose. Le tissus qu’il a contre lui pour la première fois, la peau et l’odeur de ses parents, la lumière et l’ombre, les sons de l’extérieur… Sont autant de choses nouvelles. Pour moi éveiller son enfant n’est pas lui “apprendre à faire des choses” comme un singe savant, mais l’accompagner dans sa découverte : son corps et le monde qui l’entoure et ce dès la naissance mais surtout à son rythme.

Puisque c’est un sujet qui me passionne je vous partage ici mes expériences et la manière dont nous occupons et éveillons Lucie. Quand on a un enfant on est un peu perdu les premiers mois, comment occuper et jouer avec bébé également. Vous verrez ici que je pioche un peu partout, je n’adhère à 100% à aucune méthode d’éducation, mais je pioche dans chacune ce qui nous convient. J’espère que ça donnera quelques idées et pistes !

La lecture

Dès le premier jour je lui ai lu des histoires et je lui parlais pour chaque chose. Le nouveau-né est trop jeune pour comprendre une histoire ou ce qu’on lui raconte bien entendu ! Il ne réagira pas non plus les premières semaines. Mais il entendra. Différents sons, les intonations, mais surtout la voix de ses parents. Depuis il est rare qu’elle ai passé un jour sans histoire. Je ne lui lis pas forcément le soir, tout dépend de sa réceptivité. Si je vois la journée qu’elle a un temps calme je vais m’asseoir avec elle et lire. Si je vois qu’elle n’est pas trop fatiguée le soir on s’installe confortablement et on lit jusqu’à ce qu’elle montre que ça y est elle est prête à dormir. Parfois elle écoute attentivement, parfois elle souhaite tenir elle-même le livre, parfois elle raconte en même temps. Bref je suis son rythme. Mais dès sa naissance ça a été un très bon moyen d’interagir avec elle.

Quels livres ?

Tous ! Bien entendu j’essaie de choisir des histoires qui ont du sens même si elle ne les comprend pas encore. Je prévois un article dans les prochains temps avec mes coups de cœur livres pour enfant, avec les histoires à raconter et les livres à manipuler par l’enfant 😉

Pour les toutes premières semaines il y a des livres en contrastes noir/blanc pour l’éveiller aux formes. Sinon n’importe quelle histoire fait l’affaire s’il s’agit juste de lecture orale.

Plus tard quand Lucie a appris a attraper et tenir les objets je lui laissait à disposition ses livres en carton et très rapidement elle a pris plaisir à les tenir ouverts. On avait presque l’impression qu’elle lisait (ce qui n’était pas le cas hein mais était déjà dans l’imitation). Depuis je ne pars pas de chez moi sans avoir un livre dans le sac !

Aujourd’hui à 11 mois elle a tous ses livres à disposition. Elle va à sa bibliothèque les choisir et les ouvre, tourne les pages, touche les textures s’il y en a… Et vient chercher mes livres et magazines qui sont aussi à sa hauteur. Je lui laisse, tout y passe ! Elle les prend, les met par terre et tourne les pages, elle prend les coins et fait défiler les pages également.

Quelles activités ?

La danse et la musique

Les premières semaines un bébé ne joue pas. Il découvre, s’éveille déjà, mais ne sais pas encore se servir de son petit corps qu’il apprend à découvrir. Alors comment jouer ? J’ai très rapidement dansé avec Lucie. Aujourd’hui il est difficile de distinguer la différence, elle aime dès qu’il y a de la musique. Mais toute bébé elle avait clairement une grosse préférence pour le Jazz et le piano (peut être parce que j’en avait beaucoup écouté enceinte ?). Du coup je lançais une playlist et dansait avec elle dans les bras. C’était magique lors des coliques et ça nous faisait passer à tous un super moment.

Les massages

Sur le même principe que la danse et la musique le massage permet un échange avec son enfant tout en lui permettant de prendre conscience de son corps. J’avais reçu un beau livre sur le massage pour bébé et j’avais une huile spéciale bébé également. Dès le retour de la maternité chaque bain se finissait par un petit massage. Ca m’a permis d’échanger avec Lucie mais aussi d’apprendre à être à l’écoute, repérer des signes du “ça j’aime”, “ça moins”. J’ai rapidement compris qu’elle adorait le massage des pieds. Le reste avait tendance à la stresser alors j’ai rapidement opté pour : l’habiller direct après le bain et laisser juste les pieds dépasser pour un petit moment de kiff. Maintenant elle bouge beaucoup trop et a un besoin de découverte intense alors j’ai arrêté et passe par des caresses au moment du coucher. A chaque âge ses différences !

Les jeux

Pas fan du tout du tout-plastique et de la surconsommation je trouve qu’il est néanmoins important de trouver des jouets qui plaisent à l’enfant tout en étant esthétique pour nous les parents. Au départ j’avais peur de ne pas trouver l’équilibre entre les deux mais on trouve une telle offre que ça a été facile ! Je trouve également important qu’elle n’ait pas “trop” et je range régulièrement en faisant attention aux jouets avec lesquels elle joue pour lui laisser à dispo, et enlever ce qui “pollue” et ne l’intéresse pas/plus (lire cet article très intéressant du Monde).

Les jeux qu’elle a préféré à partir du moment où elle à su attraper :
*Petit mobile en bois avec clochette pour le transat (transat à utiliser avec modération -voir plus bas).
*Arche d’éveil fabriquée par le papa. Même si ce n’est pas 100% pour la motricité libre je lui mettais également des jouets autour d’elle et ainsi elle était libre de bouger et ça l’a rapidement motivée à se retourner seule.
*Hochet “oreilles” qu’elle pouvait bien prendre en main.
*”Atome” comme je l’appelle : avec des ficelles fines et léger qui lui permettait de bien l’attraper.

Les jeux qu’elle préfère maintenant qu’elle se déplace toute seule et se met assise :
*Les livres, les livres, et encore les livres ! Je l’ai définitivement contaminée à mon plus grand plaisir :).
* N’importe quel objet en bois qu’elle tient en main et rampe en tapant par terre (bien oui, ça fait du bruit c’est super pour les voisines).
*Petites marionnettes de doigt qu’elle adore machouiller.
*Les peluches, pas longtemps mais le temps de leur faire un gros bisou bien baveux.
*Mon fifone-mickey : un vieux téléphone en plastique que j’appelais comme ça petite et qui fait plein de bruit. Je lui donne peu mais c’était mon jouet préféré étant petite donc je lui ai récupéré par nostalgie.
*Balle décath jaune fluo, qui est franchement pas belle mais qu’elle adore poursuivre en rampant.
*Des cubes en bois de construction, elle adore qu’on lui construise des tours pour qu’elle puisse les détruire parce que ça fait plein de bruit (encore une fois un truc top pour les voisines du dessous !).
*Maracas en tout genre parce que c’est trop cool avouons-le.
*Bouteilles montessori que je lui ai fabriquée et dont je posterai le tuto : soit qui font du bruit soit pleines de couleurs. Elle les emmène avec elle partout dans l’appartement.


L’extérieur

C’est peut être un peu cliché, mais je trouve qu’il n’y a rien de mieux pour un enfant (et pour nous) que l’extérieur pour s’éveiller au monde.

Je suis à la maison depuis la naissance de Lucie et même si je suis prise et fatiguée entre m’occuper d’elle et gérer ma formation je me suis dès le départ fixée une journée de sortie nature par semaine. Je sors presque chaque jour dans tous les cas et je la prend soit avec la poussette soit l’écharpe selon le plus sympa pour elle.

Elle adore regarder les arbres, et encore plus quand je lui en donne une pour jouer. Arracher l’herbe, observer les oiseaux, sourire aux inconnus… bref, prendre l’air lui fait un bien fou et l’éveille au monde qui l’entoure.

La motricité libre

Tout d’abord les accessoires indispensables : le tapis moelleux extra-large & une bibliothèque à poser.

Je fais partie de ces gens qui n’a pas arrêté de dire “on ne veut pas qu’elle soit mise sur ses pieds tant qu’elle ne se lève pas tout seule”, “ne la force pas à s’asseoir”, “non vraiment nous ne voulons surtout pas de trotteur” etc. Beaucoup de monde de l’ancienne école nous a sans doute pris pour des relous extraterrestres mais nous y tenions.

Alors la motricité libre c’est quoi ? Laisser l’enfant libre de ses mouvements afin de lui permettre d’explorer son corps et de se développer en toute confiance. Ce principe permet : des expériences motrices libres, un développement physiologique naturel, l’acquisition d’une confiance en soi et de son corps, mais aussi la diminution des tensions. Je vous met le lien vers un article bien écrit qui précise un peu tout ça.

L’idée est laisser son enfant découvrir lui même son propre corps en pouvant s’en servir bien comme il veut. Ainsi ne pas le mettre dans des positions qu’il n’a pas encore acquis, pas de transat, de parc ou trotteur. Je précise que nous avons eu un transat tout de même qui nous servait à être ensemble le temps du repas par exemple, mais il est recommandé de limiter le transat au maximum et ne pas y laisser les enfants très longtemps car il est nuisible à sa mobilité.

Ainsi dès 2-3 mois je l’ai laissée au sol. J’ai trouvé un tapis suffisamment moelleux et elle est libre de bouger comme elle le souhaite et ça a eu l’air de beaucoup lui plaire. Maintenant qu’elle rampe et marche à 4 pattes partout nous avons du aménagé certains coins mais elle peut aller où bon lui semble sans danger. Ainsi elle explore, essaie, découvre comme bon lui semble.

Comme nous sommes beaucoup dans le séjour c’est ici qu’elle est également, le tapis est entre le canapé et le fauteuil, et ses jouets sont rangés dans une bibliothèque au sol pour qu’elle y ai accès d’elle même. Quoi de plus mignon que la voir aller d’un endroit à l’autre, aller se choisir un livre et jouer tranquillement avec ce qui lui passe dans la main. Tant que rien n’est dangereux pourquoi les restreindre ?

Le respect de ses besoins et la non-VEO

Voilà un sujet que je souhaite étoffer plus tard dans un article dédié, mais effectivement à mon sens la non-veo (violence éducative ordinaire) et le respect de ses besoin a une place importante dans l’éveil d’un enfant. Ici il n’y a pas de caprice ni punition, nous essayons de la comprendre -et maintenant d’échanger, et c’est quelque chose qui nous semble important pour son respect et son épanouissement.