Depuis 7 ans j’avais la même machine à café. Je l’avais reçu dans mon tout premier appartement. La fameuse What else. J’en bois parfois beaucoup, parfois pas du tout. J’ai mes périodes. Toujours est-il que j’ai voulu changer, même s’ils récupèrent les capsules utilisées je commençais à trouver ça idiot la quantité de déchets. Alors j’ai regardé les différentes possibilités. J’ai longtemps hésité à prendre une vrai machine à café à grain. Puis le coût ainsi que la place m’ont refroidis. Encore une machine ? J’avoue que ça ne me motivait pas. Alors j’ai choisi de tester la solution du café-filtre, le genre que je buvais jamais. Entre la Chemex qui est sexy et la Ikéa qui est moins cher et avec filtre réutilisable, j’ai opté pour la marque suédoise. Les matériaux sont simples et à moindre impact par rapport à une machine, rien n’est jetable et aucun pièce n’est en plastique.

Me voilà donc avec le matériel pour mon café ! Pour le choix des grains je vais en boutique spécialisée (1924) qui mouds eux-même les grains à la demande et qui acceptent les contenants en vrac. Il en existe également en magasin bio souvent en vrac également ! Au départ je réfléchissais à prendre un moulin avec mais ma cuisine débordant et mon envie de minimalisme m’ont freinés, par contre quand on a la place ça reste un bel objet, il en existe de toutes sortes en brocante et très déco.

J’ai tout de même gardé la machine sur mon armoire au-cas-où mais après plus d’un mois d’essai j’ai vraiment adopté cette nouvelles manière de boire du café !

Organisation

Je précise que oui, le café en filtre et qui plus est sans machine est beaucoup plus long à réaliser. Je pense que c’est donc un choix qui dépend de chacun. Pour moi c’est un réel plaisir de préparer et prendre le temps de faire mon café, ça me permet de me poser un peu, et profiter de l’odeur du café qui infuse est très agréable. Je pense donc que c’est idéal pour les gens qui ne sont pas pressés, ou qui essaient de moins l’être ! Une vrai invitation à la slow-life…