J’ai été charmée par l’originalité et l’essence des comédies musicales avec la découverte du sombre Sweeney Todd il y a déjà longtemps. L’idée d’en découvrir une nouvelle qui soit romantique avec une touche de comédie m’a enchanté et je suis donc allée à l’avant première de La La Land avec beaucoup d’attentes, surtout aux vues des retours déjà nombreux sur un film qui ne sortira en salle que dans quelques jours. J’ai tendance pour le moment de ne parler ici que des films moins connus ou ayant un penchant pour la nature ou la psychologie mais La La Land est un vrai coup de cœur du coup je viens partager cette belle expérience avec toi.

Date de sortie : 25 janvier 2017 (2h 08min)
De : Damiel Chazelle
Avec : Ryan Gosling, Emma Stone, John Legend…
Genre: Comédie musicale, Romance
Nationalité : Américain

Synopsis

Au cœur de Los Angeles, une actrice en devenir prénommée Mia sert des cafés entre deux auditions.
De son côté, Sebastian, passionné de jazz, joue du piano dans des clubs miteux pour assurer sa subsistance.
Tous deux sont bien loin de la vie rêvée à laquelle ils aspirent…
Le destin va réunir ces doux rêveurs, mais leur coup de foudre résistera-t-il aux tentations, aux déceptions, et à la vie trépidante d’Hollywood ?

« LA LA LAND »

Oui, je veux tout d’abord m’arrêter sur le titre du film ! C’est rarement le genre de chose sur laquelle on s’attarde, et pourtant ! Je trouve que c’est le point important. Le détail de quoi tout part et pour La La Land le reflet d’une énergie débordante. Il évoque pour moi « l’endroit où il fait bon vivre, où l’on peut chantonner en tournant sur place » et ce film est un peu ça.

PHOTOGRAPHIE & COULEURS

La photographie du film est très travaillée. Les couleurs saturés et les plans larges et soignées. Visuellement le film est une merveille et nous montre le beau. Les détails et les couleurs sont recherchés, saturés ; ils donnent de l’énergie au film et aux personnages avec des tenues et des décors pétillants et vintages. Ce cadre est d’ailleurs plutôt perturbant : on se croirait tout du long dans une non-époque. En dehors de la présence d’un iPhone très peu d’indications ne permettent vraiment de se situer. Cette histoire pourrait très bien se passer il y a plusieurs décennies qu’aujourd’hui tant le mélange des couleurs et des styles est travaillé et nous emmène dans une bulle intemporelle : robes, voitures vintages. Intemporel. Tout est fait pour être beau mais surtout très doux et léger.

SENTIMENTS

J’ai été très touchée. Je pense que c’est le bon mot. Cette comédie musicale se veut romantique et c’est le cas, mais il y a aussi beaucoup de rires par un humour tendre et affectueux. On se fait prendre et nous aussi on veut être aussi doux que ces personnages à la fois tatillons mais très bienveillant. Plein de délicatesse, on se laisse emporter dans une relation très pure et comme on en voit très peu au cinéma aujourd’hui, souvent exagéré, déprimante ou stéréotypé. Ici on souri, on apprécie et on se met à devenir très positif, on se laisse emporter par un état d’esprit qui donne des ailes et on est presque même un peu jaloux de tout ce mélange. Les acteurs incarnent ces deux personnages avec brio, prêtant leur voix aux musiques et nous entraînant avec eux dans cette parenthèse précieuse. Que ça soit Emma Stone ou Ryan Gosling, les deux on un charme qui ne laissera aucun rêveur indifférent. Car voici le thème principal de ce film : les rêves.

MUSIQUES

Qui dit comédie musicale dit musique. Cette belle histoire nous fait suivre notamment Sebastien, grand fan de jazz et pianiste. Le piano, cet instrument que j’aurai toujours voulu apprendre a beaucoup de place dans La La Land. Une composition riche et envoûtante. J’ai -forcément- un gros coup de coeur pour City of Stars dont les notes de piano sont chantantes et nous donnent envie de fredonner avec. Emma Stone et Ryan Gosling se sont prêté au jeu de chanteur, que je n’imagine pas forcément aisé, et c’est une grande réussite. Si l’on sent que le chant n’est pas leur métier principal les sentiments qu’ils y transmettent sont plein de sentiments (oui encore ! entre douceur, délicatesse, sentiments etc, je pense qu’on peut dire qu’il s’agit d’un film cocooning parfait !). Les chorégraphies qui accompagnent les parties musicales sont très travaillées et énergiques, on se sent comme emporté par les pas de danse.

DU COUP ?

Et bien du coup pas trop de suspense pour le verdict final : j’ai été conquise et je pense retourner le revoir à sa sortie en salle. La La Land est un film cocooning et feel good à mettre entre toutes les mains. Un film qui réussira à toucher hommes comme femmes et qui fait maintenant partie de mes grands classiques. Je compte d’ailleurs acheter le vinyle de la BO, j’ai tellement accroché que je suis contente de déjà les trouver sur Spotify mais j’ai hâte de les écouter avec le bon son et chaleureux du vinyle.

Il s’agit d’un film romantique mais pas que ; il parle des dilemmes de la vie, des choix et de la persévérance. Ce que je retiendrais de la morale de la fin est que la vie peut être belle, qu’il ne tient qu’à nous de l’embellir mais aussi que faire des choix n’est pas toujours facile mais que c’est à nous de faire au mieux. Qu’en fin de compte tout ce qui compte c’est d’être heureux, et qu’il ne faut pas se perdre en chemin.