Les derniers flocons de l’année, le calme plat d’un lundi matin. Ecouter tomber la neige et sortir braver le froid. Habiller chaudement son enfant et profiter de la nature calme.

J’ai profité de ce lundi hors du temps pour me balader dans le joli coin du Waldeck, forêt collée à Mulhouse et proche de chez moi, l’idéal lorsque je veux prendre l’air et quitter la ville sans pour autant aller bien loin. Une fois mon tour terminé je ne voulais pas rentrer tout de suite, cette neige si belle sera sans doute la dernière et j’ai voulu en profiter. J’ai donc marché un peu plus loin pour visiter le zoo. Moi qui n’était pas très zoo j’ai redécouvert le zoo de Mulhouse et le respect avec lequel les animaux sont traités, les enclos améliorés et des soigneurs qui ont l’air de vraiment aimer leur job.

Aller au zoo sous la neige n’aurait pas été ma première idée si je n’avais pas pris il y a quelques jours le pass annuel et si je n’étais pas allée me balader juste à côté et pourtant… Je découvre que l’hiver au zoo, qu’il fasse froid ou qu’il neige, est le moment idéal pour aller se balader. Cette sensation d’être seul (ce qui est un peu le cas, il y avait quatre voitures seulement garées devant), le calme. Voir les léopards des neiges se câliner et prendre le temps pour s’asseoir et admirer. Se dire biensûr que l’homme est con de détruire tout ça et que sans le travail de certains zoo certaines espèces seraient d’autant plus menacées. Voir ce petit suricate qui me regardait et s’est rapproché, les otaries qui se prélassent dans l’eau, calme, sans un tas de monde qui crie et tape aux vitres. Les singes qui jouaient en criant et qui sont venus se coller à la vitre quand je suis arrivée. Tous ces instants hors du temps et sans cesse… Cette impression d’être seule au monde dans ce zoo, où le temps retient sa respiration au rythme des flocons qui tombent… Lentement.