Je compte bien perdre les quelques kilos qu’il me reste en trop et essayer de retonifier tout ça. Mais contrairement ce que je redoutais le constat est là : j’aime mon corps de jeune maman. Et je voulais l’écrire, le partager, parce qu’en ce moment (que ça soit sur la blogosphère ou les gens de manière générale) la tendance est à dramatiser le post-partum et les conséquences de la grossesse sur le corps. J’ai même entendu de jeunes mamans dire qu’elles n’osaient pas toucher leur ventre plusieurs semaines après l’accouchement à cause de la tonicité de celui ci. Alors comme mon expérience est positive, pourquoi ne pas la partager ?

Mon corps a changé, c’est un fait. J’ai fait attention durant ma grossesse, pris soin de moi et déjà perdu pas mal de kilos… on est loin de la ligne svelte et (plutôt) sportive de l’an dernier. Même si tout s’est bien passé et que j’ai pu rester active, j’ai stoppé la course à pied, bonjour cellulite et fesses molles. De petites vergetures sont arrivées après l’accouchement, une en bas du ventre et quelques unes sur les côtés. Le ventre est flasque et tout mou. Les premiers jours lorsque je passais mes mains sur mon ventre j’avais une sensation d’engourdissement à cause de la peau détendue. Les hanches qui se sont élargies. Et bien sûr certains kilos ne sont pas dus directement à la grossesse mais à quelques gourmandises. Ajoutons la perte d’endurance et les quelques bobos dont le corps doit se remettre après l’accouchement.

Étrangement ça ne me dérange pas, et je ne rejette pas mon reflet, au contraire, je me trouve jolie. Certes pas parfaite, mais bien dans ma peau. Pourquoi faudrait-il ressortir telle une top model de la maternité, comme si rien ne s’était passé ? Pourquoi effacer d’un coup de balais ce que le corps a vécu. Je pense qu’il faut être indulgent avec son corps. Le respecter et l’entretenir, mais parfois lui laisser le temps de se remettre sans le rejeter. C’est un corps que je dois redécouvrir, que je dois accompagner le temps qu’il se remette, mais c’est le mien.

J’ai aussi la chance d’être entourée de proches et amis adorables qui me complimentent poliment, et par mon chéri, qui garde le même regard et qui me dit aimer ce nouveau corps. Le regard des autres n’est pas essentiel, mais je pense que me sentir aimée et soutenue m’a beaucoup aidé à aimer ce nouveau moi.

Mon corps n’a pas changé parce que je me suis laissée aller mais parce que j’ai donné la vie à ma petite fille. Et quoi de plus pour me faire aimer ce corps et ses changements ? Je mettrai au tapis les kilos restant d’ici quelques mois et les cicatrices seront le souvenir de quelque chose de positif.

Bien sûr j’ai hâte reprendre le sport et chausser mes baskets depuis le temps. Je reparlerai sans doute de tout ceci d’ici quelques temps quand mon corps sera remis, mais en attendant, j’aime mon corps de jeune maman.

Des images de la vrai vie <3